Nous aurons le plaisir de participer au Forum Urbain qui se tiendra le vendredi 3 février 2017 de 9h à 16h30 A l’Ecole nationale supérieure d’architecture et de paysage de Bordeaux, amphithéâtre n°2.

A cette occasion MY OLYMPE participera à un Workshop « Habitat & vieillissement » en compagnie de Véronique Aubergé (chercheur CNRS en informatique et linguistique, Université de Grenoble) et Vincent Dupourque (directeur de Kompaï Robotics).

Le Forum Urbain est une structure intermédiation entre le monde universitaire, les acteurs de la ville, Et l’équipe du projet de recherche « Habitat, vieillissement et filières de production : vers des innovation sociales ? » (PAVE / Centre Emile Durkheim).

 

Téléchargement du document de présentation des ateliers : ici
Atelier 4 – Vieillissement et nouvelles technologies

Habitat et technologies font a priori « bon ménage » dès lors qu’il incorpore des techniques de plus en plus sophistiquées, anticipant et formatant les désirs des usagers, se moulant, se substituant aux pratiques. La numérisation, la circulation exponentielle des informations, la robotique sont les moteurs d’une offre plus ouverte et dense. L’origine en est la ferveur suscitée dans le milieu de la construction par « la domotique » dans les années 1990. Elle n’était pas envisagée comme une
prothèse supplémentaire mais elle devait introduire de nouveaux codes de l’usage du logement. Elle s’est heurtée aux difficultés d’appropriation, aux interfaces illisibles, mettant en évidence la barrière entre le monde des ingénieurs / concepteurs et l’usager ; barrière toujours d’actualité. La domotique
et les robots sont devenus « intelligents », plus esthétiques aussi, grâce aux automatismes et systèmes experts prenant en charge des activités humaines, palliant de plus en plus les déficits du corps humain, répondant aux attentes d’un confort « augmenté », de sécurité, de l’envie « d’être » et d’indépendance. Les prototypes, les innovations techniques se heurtent aux capacités du marché, « à la résistance » des usagers finaux ; ils interrogent aussi la part d’humanité qu’ils viennent
« reconditionner ».

%d blogueurs aiment cette page :